À propos

François « Lilou » Malthieux est né en 1905 à Lacombe de Tarnac. C’est dans ce pays de maçons et de tailleurs de pierre qu’il mène ses premiers bals et fêtes. Les musiciens sont nombreux à l’époque, depuis M. Neige, dit le « Negrou, » Rata, Concalon et Nard, tous violoneux émérites jusqu’au célèbre accordéoniste Marceau de Saint-Merd-les-Oussines. Il apprend d’eux de nombreux airs très variés, parmi lesquels on retrouve, à la différence des autres musiciens du disque, beaucoup d’air de contredanses, mazurkas, polkas, etc. Son répertoire de bourrées reste cependant très corrézien et souvent issu de la tradition locale. Son jeu, moins ornementé que celui des musiciens des Monédières, garde cette rapidité et cette vigueur des violoneux de la « montagne » limousine. Vers 1930, il cesse de jouer régulièrement aux noces et aux fêtes et désormais ne joue plus qu’épisodiquement pour la petite communauté de Lacombe. C’est en 1974 que nous l’avons rencontré : depuis, on a repris l’habitude de pousser la table et les chaises dans la cuisine et Lacombe connait certains soirs une effervescence inhabituelle.

(Extrait du texte d’accompagnement du disque 33 tours Violoneux corréziens)

Œuvres liées