À propos

Né à Limoges en 1944, François Bouillon vit et travaille entre Paris et Treignac en Corrèze.

C’est dans ce département qu’il passe son enfance, profitant à l’âge de 13 ans de l’atelier que son grand-père, peintre, a laissé à la famille. En 1962, il se rend à Paris où il découvre pour la première fois, accompagné de son père, le musée de l’Homme qui le passionne. Ce musée présente aux yeux de l’artiste les productions les plus surprenantes que l’esprit humain ait conçues, prend la forme d’un entrepôt exigu où toutes les “œuvres d’art” sont entassées.
François Bouillon ne remarque pas alors l’aspect esthétique et sacral des objets exposés, mais retient plutôt leur caractère fonctionnel. Plus que la forme, c’est donc la fonction qui l’a touché. Il est ainsi sensible aux formes usuelles et ces œuvres sont pour lui de véritables chefs-d’œuvre par leur alliance entre la fonction et la forme dans un souci esthétique.
Pour lui, le geste moderne ne peut se séparer d’une empreinte primitive. Il s’accompagne d’une recherche de l’origine qui, par delà les développements historiques, proprement culturels, renvoie à l’humain dans ce qu’il a de plus nu.

Le public a pu voir son travail dans plusieurs expositions organisées au Centre d’art, dont une exposition monographique en 1990.

Œuvres liées