Francis Picabia

Francis Picabia dans son atelier (vers 1910-1915)
Source : Library of Congress

À propos

Francis Picabia est un artiste français né à Paris en 1879 d’une mère française et d’un père espagnol en poste à l’ambassade de Cuba à Paris.
Après une scolarité tumultueuse, il intègre l’École des Arts décoratifs de Paris en 1895. Francis Picabia débute sa carrière en participant au Salon des artistes français en 1899.
Tout d’abord influencé par les peintres de Barbizon, Picabia s’inscrit rapidement dans le mouvement impressionniste. À la fin de la première décennie du XXe siècle, Picabia s’oriente vers l’art moderne : il réalise en 1909 une œuvre intitulée Caoutchouc, aujourd’hui considérée comme fondatrice de l’art abstrait. Il s’essaie au fauvisme, au futurisme, au cubisme... À partir de 1911, il fréquente Jacques Villon et Marcel Duchamp ; c’est aux côtés de ce dernier et de Man Ray qu’il expose à l’Armory Show de New York (exposition internationale d’art moderne) en 1913.
Très vite marqué par le ready made et le dadaïsme, Picabia se lance dans des séries de compositions qu’il qualifie de « mécanistes », traitant avec ironie des objets manufacturés. En 1918-1919, il rencontre Tristan Tzara et les dadaïstes de Zurich et entend propager le mouvement en France aux côtés d’André Breton. S’il soutient dans un premier temps ce dernier, Francis Picabia finit par se détourner du mouvement surréaliste et de se frotter à de multiples esthétiques, passant par le naturalisme, la figuration, le réalisme avant de revenir vers l’abstraction et le minimalisme.
À la fin de l’année 1951, souffrant, Francis Picabia ne peut plus peindre ; il s’éteint le 30 novembre 1953.

Œuvres liées