Aux halles de Limoges, une sensibilité photographique Exit

Jean-Loup Aubour, Aux halles de Limoges, une sensibilité photographique, Les Ardents Éditeurs, 2014, p. 40.

© Les Ardents éditeurs

Le type vient de sortir des halles. Il s’est assis à la terrasse d’un bistrot, a commandé une bière et sorti un bouquin de sa poche. Il a ses petites habitudes. On m’a bien renseigné. Ironie du sort, je reconnais la photo de Walker Evans en couverture. Je suis aux premières loges, posté dans cet appartement inoccupé au-dessus du Subway. Je regarde une dernière fois la photo posée sur le rebord de la fenêtre, là où le type sourit. Pas de doute possible, c’est bien mon contrat. Dommage, c’est un sacré bon bouquin que t’auras jamais l’occasion de terminer, mon pote…

Franck Bouysse, Exit
© Les Ardents éditeurs

À propos de Aux halles de Limoges, une sensibilité photographique

Aux halles de Limoges, une sensibilité photographique est dédié à ce lieu mythique qui fait battre le cœur de la ville.
Au travers d’une centaine de prises de vues, Jean-Loup Aubour dévoile sa passion pour cette architecture et les commerçants qui la font vivre. Et c’est tout naturellement par le biais de témoignages d’habitués des halles, célèbres ou anonymes, que l’on comprend l’attachement que les Limougeauds entretiennent avec l’un des fleurons architectural de la capitale limousine.

Localisation

Également dans Aux halles de Limoges, une sensibilité photographique