Trente Mots Étymologie

Pierre Bergounioux, Trente Mots, Fata Morgana, 2012, p. 77-78.

© Éditions Fata Morgana

Un fait, entre mille, m’intriguait lorsqu’on circulait dans les environs. Certains endroits portaient un nom approprié, les autres pas. Dans ce dernier cas, la dissonance pouvait jouer dans les deux sens. Le nom possédait un charme dont le site était dépourvu ou, à l’inverse, un lieu plaisant portait une appellation rebutante.

Le village de Malemort, à la sortie est de l’agglomération, s’appliquait, aurait-on dit, à mimer son nom. Il lui venait de mauvais seigneurs qui tenaient jadis le passage, vexaient et rançonnaient les voyageurs et assiégeaient, à l’occasion, la ville. Ceci jusqu’au jour où les consuls, suivis de tous les hommes valides, avaient investi leur repaire, exterminé ses occupants et rasé le château. Restait un médiocre faubourg dont les maisons étriquées, des remises, une fabrique de papier de paille s’échelonnaient de part et d’autre de la Nationale 89 et, là-dessus, le souvenir tenace d’un très lointain jour de carnaval qui nous trouve, mon père et moi, dans ces parages sans que je m’explique bien pourquoi. Quelque chose de misérable s’attache aux personnages de carton peinturluré qu’on promène sur des remorques, aux poignées de confetti, d’un rose navrant, sur la chaussée mouillée, dans le froid aigre de l’hiver finissant, aux pauvres étals de marchands forains. Un peu plus loin, la route traverse Aubazine-Gare, qui distille une tristesse plus grande encore. La vallée s’est resserrée. Même habitat souffreteux, indigent, même effroi à l’idée de vivre là, tout contre la route, avec la haute paroi de roche noire dans le dos, l’usine de cartonnage, sur la rivière, derrière la voie ferrée, et déjà le raide versant opposé.

Pierre Bergounioux, « Étymologie », Trente Mots
© Éditions Fata Morgana

L’œuvre et le territoire

Parmi les trente mots que Bergounioux choisit comme point de départ de sa réflexion, « étymologie » n’est pas le moindre, tant la passion de l’écrivain pour l’origine des mots est grande.

Dans l’extrait, la route de Tulle commence par ce toponyme qui n’annonce rien de bon : Malemort.

À propos de Trente Mots

A la manière d’un lexique, en trente mots choisis et lourds de sens pour Pierre Bergounioux, il entend ici éclaircir la douloureuse question des origines et du déracinement, non seulement géographique mais ontologique. Témoin du deuil de ce monde rural, à travers la mémoire longue des humbles, il observe en guetteur attentif, mais non pas nostalgique, ce qui, au-delà des bouleversements de l’histoire immédiate, traverse les générations et les relie à l’universel.

(Fata Morgana)

Bonus

  • MP3 - 2.5 Mo
    Pierre Bergounioux lit cet extrait de « Étymologie » de Trente Mots.
    Enregistrement : CRL en Limousin.
    © Éditions Fata Morgana

Localisation