Espace Paul Rebeyrolle

© Droits réservés
Olivier Chaslin, Espace Paul Rebeyrolle
Photo : Espace Paul Rebeyrolle
© Droits réservés

L’œuvre et le territoire

L’Espace Paul Rebeyrolle est ouvert depuis 1995 à l’initiative du maire, Daniel Perducat, et du conseil municipal d’Eymoutiers.
« Un bâtiment au service de l’œuvre », tel est le point de départ du projet de l’Espace Paul Rebeyrolle et de la rencontre entre l’artiste et l’architecte Olivier Chaslin. Ils souhaitaient un lieu contemporain mais inaltérable, ni neuf, ni vieux et éviter le double écueil du clinquant et du vieillissement prématuré pour donner l’œuvre à voir sans l’enfermer ni la glorifier.

L’espace Rebeyrolle est implanté sur un ancien site industriel de la commune d’Eymoutiers, à proximité de la Vienne et au bord du ruisseau de Planchemouton.
Le bâtiment se présente sous la forme d’un carré très compact, orienté selon les points cardinaux, et joue du contraste entre un extérieur apparemment opaque et un intérieur ample et lumineux. La construction est réalisée pour l’essentiel en bois : ossature et charpente, toiture, façade en clins de mélèze.
De plein pied, ses espaces fluide permettent de grandes échappées visuelles. La lumière, abondante et variable selon la course du soleil, permet d’exclure, la plupart du temps, l’usage de sources électriques.

L’espace dédié aux expositions permanentes, d’où sont ménagées des vues sur des points particuliers du paysage, est organisé en un parcours en boucle autour d’une salle centrale qui peut être affectée soit à des expositions temporaires, soit à la présentation de tableaux disponibles en réserves.
Les parois de cette salle, implantées selon une figure d’hélice dynamique, disposent d’une hauteur de 7,20 mètres et permettent ainsi l’accrochage de tableaux de très grand format.
Le hall présente le monumental Planchemouton (4,20 × 14,34 m) et regroupe diverses fonctions : accueil, petit auditorium, salle de consultation en mezzanine, bureaux, sanitaires.

Dans ce lieu sont actuellement exposées plus de 50 œuvres représentatives de la production de l’artiste, de 1959 à 2004. Une collection qui, au fil des années, s’est enrichie, entre autres, de sculptures aux dimensions exceptionnelles.

Bonus

  • Olivier Chaslin : plan de l’Espace Paul Rebeyrolle
    © Droits réservés
  • Olivier Chaslin : plan de l’Espace Paul Rebeyrolle
    © Droits réservés

Localisation