École nationale supérieure d’art

© Droits réservés
Ecole nationale supérieure d’art de Limoges, extérieur
Photo : Pierre Antoine
© Droits réservés

L’œuvre et le territoire

L’ENAD (École nationale des arts décoratifs) se trouvait auparavant sur le site du musée Adrien-Dubouché et y partageait les locaux. Le site se trouve depuis 1994 sur le campus universitaire de Vanteaux, qui abrite également la faculté de lettres et sciences humaines. En 2003 l’école change son nom en École nationale supérieure d’art de Limoges-Aubusson (ENSA).

Les architectes ont proposé pour l’ENSA de Limoges un bâtiment résolument industriel et une structure alliant béton, acier, bois et verre. Les matériaux sont bruts pour renforcer l’aspect industriel. L’ensemble est organisé à partir d’une immense halle construite en longueur dont les élément porteurs résident dans une structure métallique.
À cet espace unitaire, dévoué aux activités communes, succèdent quatre ateliers dits « pools », disposés en enfilade et de taille identique. Ces espaces dévoués au travail, à l’exploration et à l’expérimentation, disposent d’un très bon éclairage zénithal grâce à une toiture, presque plane, constituée de modules-cassettes soit opaques soit transparents avec présence de brise-soleil.
Chaque atelier, construit selon une architecture souple, est composé d’éléments modulables (cloisons, mezzanines) destinés à hiérarchiser l’espace intérieur et à le moduler en fonction des besoins. Une hiérarchie existe donc entre de grands espaces de travail et des petites entités de réflexion.

Autant la façade est constituée d’un mur plein en béton, s’opposant par sa frontalité au parking et à la ville, autant la façade ouest s’ouvre sur une vallée en pente par des grandes portes en accordéon et par des parois de verre.

L’organisation intérieure suit la topographie naturelle du terrain et détermine une logique fonctionnelle : les premiers espaces traversés par les étudiants, situés au nord et au niveau haut de l’édifice, sont dévolus aux fonctions publiques ; au sud, l’architecture gagne en hauteur et est dédiée aux espaces de travail. Ces derniers sont ainsi situés dans des mezzanines.
Le mobilier a aussi été développé pour ce bâtiment, en fonction de l’utilisation, fixe ou mobile. Tous les éléments sont en chêne massif non traité.

Localisation