Dernière Vision

entre 1903 et 1906.

Bas-relief en pierre.

Auguste Rodin, Dernière Vision
Photo
CC by-nc-nd AVEC en Limousin

L’œuvre et le territoire

Le 26 octobre 1903 voit le décès du poète Maurice Rollinat. Il s’éteint tout près de Fresselines, dans sa maison de La Pouge. C’est alors qu’Armand Dayot, inspecteur général des Beaux-Arts, demande à Auguste Rodin de réaliser un buste à l’effigie du poète afin de lui rendre hommage à Fresselines. Seulement, Rodin travaille sur modèle vivant, ce qui lui est désormais impossible ; il opte donc pour la réalisation d’un bas-relief symbolique. Il choisit de ne pas représenter directement Rollinat mais des allégories représentant la muse et son poète. Le bas-relief est traduit en pierre et incrusté à l’extérieur de l’église de Fresselines avant d’être inauguré le 21 octobre 1906 en présence de Rodin.

Localisation