Entre Corrèze, Dordogne et Lot Depuis Ventadour

© Atelier Robert Doisneau
Robert Doisneau, « Depuis Ventadour »
© Atelier Robert Doisneau

À propos de Entre Corrèze, Dordogne et Lot

À l’âge de sept ans, Robert Doisneau vit une année durant, avec sa mère, au château de Mialaret, près de Neuvic, en Corrèze. Il revient à de nombreuses reprises en Limousin, en particulier chez son ami le peintre Sanfourche.
Il découvre la vallée de la Dordogne en 1936, bénéficiant des premiers congés payés pour y pratiquer canoë et camping. À son licenciement des usines Renault, c’est là qu’il réalise sa première commande de photographe indépendant ; c’est aux Eyzies, en Dordogne, qu’il apprend la déclaration de guerre. À la fin de la guerre, Robert Doisneau entame une collaboration avec Pierre Betz, installé à Souillac dans le Lot : il mène un reportage à Aubusson, et c’est par son biais qu’il rencontre Jean Lurçat dans son château de Saint-Laurent-les-Tours sur la commune de Saint-Céré.

Au cours de ses différents séjours, Robert Doisneau prend de nombreux clichés et produit en 1964 une série consacrée à la nature et à la pêche en Corrèze.

Localisation