Affiches de la Foire de Limoges De l’Exposition Nationale à la Foire

1927 & 1932

ATO, Limoges, Exposition Nationale, IIe Grande Semaine du Limousin, 1927 ; 80 × 120 cm [4 Fi 13] ;
ATO, Ve Foire de Limoges, 1932 ; 80 × 120 cm [4 Fi 39].

© Droits réservés
ATO, Limoges, Exposition Nationale, IIe Grande Semaine du Limousin, 1927
Numérisation
© Ville de Limoges - Archives municipales

À propos de Affiches de la Foire de Limoges

Historique de la foire-exposition

C’est à partir du milieu du XIXe siècle que Limoges organise de grandes expositions dont les thèmes autant économiques qu’artistiques reflètent son développement à la dimension d’une grande ville industrielle. Ceci l’amène à initier une architecture temporaire dédiée à ces événements.
Ce sont des événements exceptionnels qui peuvent durer jusqu’à un mois comme en 1858.

Mais c’est à partir de l’édition de 1924, sous l’impulsion de Léon Bétoulle, maire de Limoges, que la foire-exposition s’inscrit dans la régularité d’un événement, plutôt annuel, hors la période d’interruption de 1939 à 1949.
Il s’agit à ce moment-là de relancer l’activité économique de Limoges suite à la Première Guerre mondiale, pour renouer progressivement avec le climat de développement économique et spatial qu’elle avait connu auparavant. C’est pourquoi la reprise de l’organisation d’un grand rendez-vous économique et culturel régional constitue un élément fort de son rayonnement et de son attractivité.

Le thème principal est l’agriculture quand l’innovation est au salon des exposants

L’édition de 1924 comprend toutefois une forte dominante de l’agriculture plus proche de l’organisation d’un grand comice agricole.
On note néanmoins que le salon des exposants donne l’occasion de découvrir certaines innovations technologiques : en 1924, la téléphonie sans fil, la présentation d’un générateur électrique, les produits américains par les établissements Jouhaud (véhicules Ford et électroménager avec l’appareil Frigidaire). En 1929, ce seront 27 firmes américaines qui présenteront leurs produits.
En parallèle une animation festive se développe : tombola, banquet, concert en 1924 ; décorations de la ville, feux d’artifice, régates, rallye, concert et élection des « reines de l’agriculture, du commerce et de l’industrie » en 1927.

La gestion de la foire-exposition

L’initiative de l’événement varie au fil du temps comme sa structure juridique : purement privée et à l’initiative de commerçants ou d’entrepreneurs en 1907 puis organisée par les syndicats et les organisations agricoles en 1924, elle évolue en 1929 vers un comité d’organisation présidé par le maire avec un secrétaire général et administrateur Henry Lachaud. En 1963, elle prend la forme d’une association loi 1901, la Foire-Exposition de Limoges et du Limousin, à l’identique de la structure alors choisie par d’autres villes (Dijon, Marseille, Lille).

L’évolution du lieu de la foire-exposition, du Champ de Juillet à la Bastide

Depuis le milieu du XIXe siècle jusqu’en 1967, le lieu initial d’organisation est le Champ de Juillet. Il lui est préféré à cette date un autre site à la Bastide sur lequel est édifié un nouveau Palais des Expositions.

Les raisons de cette évolution sont un manque de place en lien avec le succès de l’événement qui compte jusqu’à 330 000 visiteurs en 1957, ce qui entraîne en centre ville des difficultés importantes de circulation, de stationnement, de montage de stands sur un espace devenu trop restreint qui limite le nombre d’exposants accueillis. Le choix d’affecter un nouveau site à l’événement apparaît dès 1956 : 13000 m2 d’exposition et 18000 m2 de plein-air, soit une capacité 4 fois plus grande que celle du Champ de Juillet avec la possibilité d’installer 610 stands contre 450.

Localisation