De bon matin à la pointe du jour...

Enregistrement audio, 1989.

© Droits réservés
MP3 - 1.8 Mo
René Mondoly, De bon mandin a la poenta dau jorn
Enregistrement : Françoise Étay, avec Paul Gerbaud et Pascale Nguyen, 21 mars 1989.
© Françoise Étay et al.

L’œuvre et le territoire

Ce dialogue entre un bourgeois et un paysan « rebelle » est très répandu en Limousin, sous diverses versions, mais lui est particulier.

Françoise Étay, 2017.

Cette chanson, que Patrice Coirault, figure marquante et originale de l’ethnomusicologie du début du XXe siècle, n’a relevé qu’en Limousin dans ce qui devint le Répertoire des chansons françaises de tradition orale, s’inscrit dans la tradition bien régionale des chants rebelles et moqueurs.

De bon mandin a la poenta dau jorn... (De bon matin matin à la pointe du jour...) présente la rencontre entre un bourgeois et un paysan laboureur. Le premier demande son chemin au second qui, bien occupé, refuse de lui répondre, non sans insolence.

Localisation