Les Dormeurs du Val Cros-du-Loup

Huile sur toile, 130 × 130 cm.

© Isabel Duperray
Isabel Duperray, Les Dormeurs du val (Cros-du-Loup)
Photo : Freddy Le Saux
© Freddy Le Saux

À propos de Les Dormeurs du Val

À la suite d’une résidence à Chamalot, en Corrèze, et de la rencontre avec le paysage et l’histoire de cette région (plus particulièrement celle de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale), Isabel Duperray a mené une recherche où s’entrelacent peinture et photographie.
Sous-tendu par le poème de Rimbaud « Le Dormeur du val », l’artiste met en relation le paysage et la mort. Avec toute sa subjectivité d’artiste, elle a voulu donner forme aux images qu’a fait naître le télescopage de deux choses contradictoires : l’apparence élégiaque de la nature et les traces d’une histoire tragique. Ces traces affectent notre perception et, en vagabondant sur ces lieux, Isabel Duperray en capte quelque chose et transcrit cette expérience.

Le premier contact s’est fait par une série de peintures acryliques sur papier, contenant chacune une mémoire sensorielle et visuelle d’un site.
Les montages photographiques peints mettent en scène, par le geste pictural qui les recouvre, les stèles de mémoire qui deviennent les incarnations d’une absence qui hante le paysage.
Les tableaux peints à l’huile, plus éloigné du motif, composés à distance et dans une temporalité plus longue, proposent une vision de différents endroits qui caractérisent et jalonnent ce territoire : bois, champs, colline, creux...

Dans cette série, montages photographiques peints et peintures se répondent dans un jeu où l’objectivité photographique et la subjectivité picturale entretiennent des rapports complexes et éclairants.
Sans hiérarchie les uns par rapport aux autres, ces différents médiums dessinent un ensemble, une façon continue de passer de l’un à l’autre en créant un espace propice à la fiction qui accompagne le réel.

Localisation