Clair de lune à Beaulieu

Huile sur toile.

Fritz Thaulow, Clair de lune à Beaulieu
Source : Wikimedia Commons.

L’œuvre et le territoire

Peintre favori des jours finissants, de l’heure trouble, crépusculaire ; interprète vigoureux, original, des vieilles pierres, des murailles lépreuses, des ponts anciens, des ruelles courtes, solitaires, aux coins de maisons ravagées et ruinées par le temps, des toits aux tuiles moussues ou lavées de pluie, ce maître est avant tout un incomparable et puissant évocateur de l’eau, — des eaux mouvantes, tumultueuses, dont il sait rendre merveilleusement le moutonnement et le frisselis, — de la neige, aux nappes maculées par le dégel ; de la pluie tombée ; des chemins jonchés de feuilles mortes, de l’automne enfin, dont il sut noter l’indéfinissable mélancolie.

(Johannès Plantadis, « Les Maîtres du paysage limousin », p. 67)

Localisation