Cité des Coutures

© Droits réservés
Roger Gonthier, La Cité des Coutures
Photo : Frédéric Védrine
© DRAC Nouvelle-Aquitaine

L’œuvre et le territoire

À Limoges, l’Office public des habitations à bon marché (OPHBM) naît en 1919. Il doit remédier à l’état déplorable du logement des catégories populaires en cette période d’entre-deux-guerres.
La cité des Coutures est alors réalisée entre 1925 et 1932 en deux tranches successives auxquelles s’ajoute ensuite une dernière tranche en 1955, ce qui porte le total des logements à 615. Les premiers locataires prennent possession des lieux le 29 juin 1929. La cité est élevée dans le quartier de la nouvelle gare des Bénédictins et, dès l’origine, elle est en grande partie habitée par des cheminots.

Le terrain étant peu étendu, l’architecte Roger Gonthier a privilégié une construction d’immeubles en briques, tous alignés en bordure de limite cadastrale sur la rue.
À l’opposé, les trente-trois immeubles possèdent des décrochements sur cour pour éviter une trop grande monotonie architecturale. Cet espace intercalaire est occupé par des jardins.

L’emploi de la brique permet un jeu sur la polychromie (opposition entre une brique rouge pour le rez-de-chaussée et une brique plus jaune pour les étages), sur les formes (disposition des briques en denticules, en dents de scie, à plat ou en long ; frises très géométrisées au-dessus du rez-de-chaussée et au niveau du cinquième étage).

Le rez-de-chaussée était destiné à abriter une vingtaine de boutiques. Les quelques portails d’accès à la cour intérieure sont délimités de chaque côté par un groupement de quatre colonnes.

Les logements de la cité des Coutures constituent le premier ensemble collectif offrant des salles d’eau et des toilettes privatives. Par ailleurs, des bains-douches ont été construits dans le même temps en immédiate proximité, sous la rampe de la gare.

Bonus

  • Roger Gonthier, La Cité des Coutures
    Photothèque Paul Colmar
    © Droits réservés / Photothèque Paul Colmar
  • Roger Gonthier, La Cité des Coutures
    © Droits réservés / Photothèque Paul Colmar

Localisation