Cité administrative

© Droits réservés
Jacques Sarrabezolles, Cité administrative de Tulle
Photo
© DRAC Nouvelle-Aquitaine

L’œuvre et le territoire

Le projet de construction d’une cité administrative à Tulle émerge après-guerre et se concrétise à partir de 1965.

Le projet initial de l’architecte Jacques Sarrabezolles prévoit la construction d’une tour de dix-neuf étages ; en mars 1969, la tour en gagne cinq pour atteindre les vingt-quatre étages. Le conservateur régional des bâtiments de France souligne alors que la hauteur de la future tour équivaut à la profondeur de la vallée dans la traversée de Tulle.
La construction de la tour débute en 1971.

La tour administrative de Tulle est un « objet architectural » de panneaux de béton, essentiellement préfabriqués.
Les jeux de décrochement, le rythme des ouvertures, la composition des façades, l’étage d’attique, tout concourt à accentuer la verticalité de la tour. Les articulations entre la tour et son socle, constituées par le restaurant administratif, sont obtenues par un étagement des masses.

La tour est conçue comme un signe de modernité. Un soin particulier est apporté au traitement des parois qui vibrent sous les rayons du soleil. La tour administrative est une œuvre marquante dans le paysage urbain de Tulle et sert de pivot entre la vieille ville et le quartier de la gare.

Localisation