Ciné-Union

© Droits réservés
Jean-Baptiste Blanc, Ciné-Union
Photo
© DRAC Nouvelle-Aquitaine

L’œuvre et le territoire

L’Union de Limoges, société coopérative ouvrière fondée en 1881 par des ouvriers porcelainiers, décide en 1908 la construction d’une salle des Assemblées générales et des fêtes. La salle a pour vocation première d’accueillir les réunions coopératives, politiques et syndicales. Salle de spectacle également, elle devient très vite une salle de cinéma. En effet, lorsque la salle n’est pas occupée par l’Union, le cinéma Pathé réalise des séances avec des artistes divers. La salle est inaugurée le 26 août 1911.

L’architecture de cet édifice relève du compromis entre l’emploi des matériaux traditionnels (façade en pierre de taille) et celui de nouveaux matériaux (béton armé et structure métallique intérieure).

La façade principale masque la structure véritable à l’aide d’un parement de pierre richement orné. L’aspect esthétique est particulièrement travaillé avec adaptation d’un programme décoratif beaux-arts.
Les trois portes d’entrée d’inspiration néo-classique imposent ce bâtiment comme édifice public accessible et l’ouvrent sur la rue de la Fonderie (actuelle rue des Coopérateurs).
La toiture possède, en son centre, un lanternon recouvert de plaques de verre destiné à apporter une lumière zénithale.

Auparavant, la salle offrait 2200 places assises et pouvait accueillir jusqu’à 6000 personnes debout (aujourd’hui, 360 places existent). Les anciens balcons et le carrelage de la salle d’accueil ont été conservés ainsi que les structures porteuses en métal et les cartouches art-déco très stylisés.

Un autre édifice existe sur l’arrière de la grande halle et abrite, depuis toujours, la direction. Un dernier bâtiment, disposé sur la cour intérieure, est réservé aux ateliers pour le bois, la serrurerie, la peinture, etc.

Bonus

Localisation