Centre international d’art et du paysage

1988-1991

© Droits réservés
Aldo Rossi et Xavier Fabre, Centre international d’art et du paysage
Photo
© DRAC Nouvelle-Aquitaine

L’œuvre et le territoire

Sur l’île de Vassivière, le Centre d’art s’élève au milieu d’un lac de 1000 hectares, à 700 mètres d’altitude. Un pont permet l’accès pédestre à l’île.

L’architecture postmoderne du bâtiment se décline sur un mode dual, composé de deux entités contraires et complémentaires : une tour-phare dressée à la lisière de la forêt et une galerie rectiligne épousant la prairie et orientée vers le barrage, ouvrages d’art qui dominent le paysage et incitent à la promenade et à la découverte de la nature et des œuvres.

Première réalisation d’Aldo Rossi en France, le Centre international d’art et du paysage est un édifice très particulier dans le parcours de l’architecte italien qui œuvre plus généralement dans un environnement urbain. Le contexte de réalisation n’en était pas moins prégnant. La proposition d’un phare dominant le territoire îlien, première vision du projet, s’est avérée manifeste dans l’appréhension du lieu. Rossi voit dans cet élément architectural un lieu d’observation et de réflexion qui se prolonge horizontalement par un lieu d’étude et de création qui se matérialise par le bâtiment voué aux expositions.
Un grand escalier hélicoïdal permet d’atteindre le sommet du phare, éclairé par une lanterne permettant une lumière zénithale. Le phare se détache du pavillon du Centre d’art lui conférant ainsi son autonomie et son statut de signal dans l’île.

La galerie se « cale » dans la dénivellation du terrain, en pente douce vers le lac. La référence au milieu aquatique est utilisée comme fil conducteur du projet. La charpente de la galerie, mise en évidence dans les salles non cloisonnées, est constituée d’une structure en bois rappelant symboliquement la carène d’un navire.

L’attention aux matériaux locaux est toujours présente et intégrée à la culture propre de l’architecte. Son interprétation des matériaux l’ont guidé vers une utilisation mixte de pierre et de ciment, de briques et de granit pour les corps de bâtiments, de métal et de verre pour le lanterneau.

Localisation