Babioles

Entre 2001 et 2003.

Tapisserie de basse lisse, 342 × 222 cm, 7,6 m².
Maître d’ouvrage : CNAP, DRAC Limousin.
Maître d’œuvre : Atelier de tapisserie, Bernard Battu et Gilles Paris.

© ADAGP, Paris, 2018.
Henri Cueco, Babioles
Photo : Jean-Michel Péricat.
© DRAC Nouvelle-Aquitaine

L’œuvre et le territoire

La tapisserie Babioles, commande publique du Centre national des arts plastiques pour la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) du Limousin, représente une accumulation de petits objets de la vie quotidienne et de mots qui les désignent, prenant la forme d’un imagier à l’usage des enfants. D’approche ludique, cette composition montre l’attachement du peintre pour l’accumulation de petites choses qu’il évoque dans son ouvrage autobiographique Le Collectionneur de collections paru en 1995 : J’ai voulu prendre un risque avec la banalité et parfois c’est elle qui a gagné.

Dans le contexte de présentation, la monumentalité de cette tapisserie d’Aubusson est contrebalancée par le rapport de proximité instauré par son sujet et sa figuration « ordinaire et modeste ». Tout semble donné et pourtant aucun discours explicite n’est vraiment formulé. Tous les objets représentés nous sont familiers mais, ainsi agencés, ils deviennent complexes : toute hiérarchie est annulée, l’unité et le pluriel se mêlent. L’espace est entièrement occupé, saturant la perception.

Il existe, un type de regard sur les objets, un regard flottant et actif, intense parfois et surtout sans finalité particulière qui s’apparente […] au savoir enfantin d’avant le langage qui en éveillant la peur, provoque la curiosité et le désir…

Henri Cueco

Localisation