Le Loup dans La Bourgerie Au fil d’une route...

Jean-Louis Boudrie, Le Loup dans La Bourgerie, La Geste, « Geste noir », 2016, p. 40-41.

© La Geste

Au fil d’une route de plus en plus étroite, les fermes se faisaient plus claires, les bois plus sombres, le ciel plus bas. Les prés et les champs avaient laissé la place aux reliefs arrondis des taillis de châtaigniers des monts de Châlus. Des taillis de châtaigniers et encore des taillis de châtaigniers. Parfois une trouée de lande à bruyères vite refermée. Pat s’arrêta en haut d’une côte et ouvrit la porte de sa passagère.
— Viens voir.
Un chemin de terre montait à travers bois vers une tertre d’herbes folles et une table de pierre. Elle suivit son guide en serrant sa bombe lacrymogène dans sa petite main. Elle s’attendait à tout. Elle avait visité Stonehenge et cette table de sacrifice ne lui disait rien de bon. Mais il n’y avait apparemment pas de bouffée délirante derrière la tête du druide, pas de loup caché derrière un baliveau. Seulement une impression de bout du monde et de « sérénité sauvage » que les culturés appellent un « oxymore » et les autres un « trou de cambrousse ». La table de sacrifice n’était qu’une table d’orientation.
— C’est le point culminant des monts de Châlus, expliqua-t-il, 498 mètres. On peut voir la Charente, le Périgord, les monts de Blond, les monts d’Ambazac et, par temps clair, les monts d’Auvergne. Pour aujourd’hui, c’est raté. L’horizon est bouché. On ne voit même pas, là-bas, tout au fond, la forêt de Montbranday. Plus près de nous, de l’autre côté de la vallée, la tour en ruine qui domine la forêt, c’est Cassagnac. Et, à mi-pente, cette longue bâtisse au toit de tuiles, entourée de sapins, d’un bois de chênes et d’un étang, c’est La Bourgerie. C’est là qu’on va. Tu verras, ça vaut le voyage.

Jean-Louis Boudrie, Le Loup dans La Bourgerie (Au fil d’une route...)
© La Geste

L’œuvre et le territoire

Gladys doit se rendre au domaine de La Bourgerie, accompagnée de Pat son collègue photographe, pour écrire un papier sur les récentes attaques perpétrées par des chiens errants sur des troupeaux de moutons. Mais pour rencontrer le propriétaire des bêtes, Gladys doit traverser les monts de Châlus, que la grisaille automnale rend d’autant plus sauvages et mystérieux, mais surtout survivre à la conduite sportive de Pat sur ces petites routes sinueuses.

À propos de Le Loup dans La Bourgerie

Une jeune journaliste anglaise, Gladys Oakwood, se rend à Limoges pour un stage dans un journal local. À son arrivée, elle est amenée à couvrir un fait-divers dans les monts de Châlus, au domaine de La Bourgerie, où des chiens errants ont attaqué un troupeau de moutons. Mais le fait-divers devient une véritable enquête lorsqu’une femme est découverte dans la forêt, elle aussi dévorée. Gladys suit alors l’enquête de police, riche en rebondissements et autres morts suspectes, et rencontre les habitants hauts en couleurs des hameaux voisins.

Localisation

Également dans Le Loup dans La Bourgerie