Louis Joseph de Bar, Argentat, construction du nouveau pont
Numérisation
© Bibliothèque francophone multimédia de Limoges

L’œuvre et le territoire

Le premier pont suspendu, appelé aussi pont Marie, fut construit en 1829 aux frais du comte de Noailles pour faciliter le transport du charbon extrait des mines de ses mines.
Devenu trop étroit et pas assez résistant aux charges de plus en plus lourdes, il fut remplacé par un édifice en pierre, construit entre 1892 et 1894.
Ses deux arches enjambent la Dordogne prenant appui sur une seule pile afin de faciliter l’écoulement des eaux au printemps et en automne, ainsi que le passage des gabares qui descendent vers Souillac.

(Bibliothèque numérique du Limousin)

Localisation