L’œuvre et le territoire

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, grâce à l’essor du chemin de fer, les carrières d’Allassac et de Travassac en Corrèze connaissent une exploitation intensive. Le travail dans les carrières était difficile : jusqu’à la fin du XIXe siècle, la montée des blocs d’ardoise se faisait à dos d’hommes, les grues et les pompes à eau prenant peu à peu place sur les chantiers par la suite.

Toutes les épreuves de cette série furent exploitées pour l’exposition sur le « Limousin pittoresque et monumental » organisée par la Société Gay-Lussac du 15 juin au 15 juillet 1902 à Limoges.