Les Cacahuètes salées dans la Vienne Après avoir quitté...

Marc Formet, Les Cacahuètes salées dans la Vienne, Lucien Souny, 2010, p. 55-56

© Lucien Souny

Après avoir quitté Toussaint, Cassepierre n’eut pas envie de reprendre le chemin de sa maison des hauteurs de la ville. Cela lui arrivait chaque fois qu’il enquêtait sur une affaire. Une fois en chasse, il s’obligeait à rester en terrain étranger pour maintenir éveillés tous ses sens exacerbés, et ne regagnait sa tanière qu’une fois l’énigme résolue. Cassepierre passa devant les anciens locaux du commissariat réhabilités en bureau de recrutement de la Marine, remonta l’avenue Garibaldi en direction du quartier Carnot. Longeant les vitrines endormies du centre commercial bâti sur l’emplacement de l’ancienne manufacture de porcelaine Haviland, il pensa à cette époque où la ville était encore la capitale ouvrière d’un monde rural, une terre promise de progrès social et matériel pour toute une population fuyant les campagnes et des conditions de vie dantesques, un champ de luttes, parfois sanglantes, pour améliorer le sort des ouvriers, le berceau de la CGT. Aujourd’hui, cols-bleus et bouseux étaient deux espèces non protégées en voie d’extinction. Et toute velléité de révolte crevait dans l’œuf, empoisonnée par la cicutine d’un chouïa de confort égoïste à préserver.

Marc Formet, Les Cacahuètes salées dans la Vienne (Après avoir quitté...)
© Lucien Souny

L’œuvre et le territoire

Simon Cassepierre est dans l’impasse. Il organise alors un rendez-vous avec une veille connaissance, Toussaint, à l’allure d’éternel adolescent mais désormais marquée par la lourdeur de certains traits de son visage et la blancheur des dreadlocks, dans l’espoir qu’il puisse l’éclairer sur le mystérieux meurtre d’un jazzman en 1963.

À propos de Les Cacahuètes salées dans la Vienne

Policier à la retraite, Simon Cassepierre coule des jours paisibles, entre lecture et jardinage, sur les hauteurs de Limoges. Mais voici qu’un appel téléphonique d’un ancien collègue parti vivre aux États-Unis le replonge trente ans en arrière.
Oui, il se rappelle maintenant l’affaire jamais élucidée de ce musicien de jazz découvert mort dans les coulisses du grand théâtre…
En faut-il davantage pour le décider à abandonner romans et râteaux ? Et pour l’inciter à remettre son nez dans ce dossier aujourd’hui classé ? Mais, à Limoges, tout a changé. Non seulement la ville ne ressemble plus à celle, provinciale et familière, qu’il a connue il y a un quart de siècle, mais encore un monde nouveau, avec ses codes et ses rites, est né entre temps. Cassepierre s’en agace : décidément, il ne comprend plus rien à cette vie moderne...

(Lucien Souny)

Localisation

Également dans Les Cacahuètes salées dans la Vienne