Allan Österlind

Ernst Josephson, Portrait d’Allan Österlind (1880)
Huile sur toile, 119 × 86 cm ; collection : Nationalmuseum (Stockholm, Suède).
Photo depuis Wikimedia Commons

À propos

Allan Österlind naît à Stockholm en 1855. À 18 ans, il y entame des études préparatoires à l’Académie royale des Beaux-Arts.

Il s’installe à Paris pour suivre les cours de Pierre-Jules Cavelier en 1876 et passe ses étés à Barbizon avec quelques compatriotes scandinaves. Après trois années passées à leurs côtés, il décide d’abandonner la sculpture pour se consacrer à la peinture. Il commence par étudier le dessin et fait un premier envoi au Salon des artistes français de 1880. Quatre ans plus tard, il expose sa première peinture. C’est également en 1884 qu’il découvre la Creuse et sa vallée où il séjourne, tantôt à Gargilesse, tantôt à Fresselines. Entre temps, il s’installe quelques mois à Lépaud, en Creuse, près de la vallée de la Voueize, pour travailler avec ses confrères nordiques, Ernst Josephson et Christian Skredsvig. C’est d’ailleurs dans ce bourg que naît, en 1887, son fils Anders que l’on connaît notamment pour ses peintures post-impressionnistes.

Connu sous le nom de « Monsieur Allan », à cause de sa bonne humeur et de sa générosité, il se lie d’amitié avec de nombreux artistes qui, tout comme lui, fréquentent la vallée de la Creuse : le poète musicien Maurice Rollinat, les peintres Detroy, Guillaumin, Monet...

Œuvres liées