Calendrier de l’Avent 2015 - Les Voyeurs

© Alain Josseau
Alain Josseau, Calendrier de l’Avent, 2 décembre 2015
© Alain Josseau

L’œuvre et le territoire

Dans ce projet d’habillage de la façade de l’abbaye, le spectateur est placé dans la position d’un voyeur scrutant la façade d’un immeuble.
Chacune des vingt-six fenêtres ouvrent sur des appartements, couloirs et cages d’escalier, des scènes du cinéma de Brian de Palma, Carpenter, Chabrol, Hitchcock, Polanski... des films que rien ne lie, si ce n’est le motif de la fenêtre et son ouverture sur l’intérieur.
Ainsi, les images ici présentées sont inspirées des films suivants : Les frissons de l’angoisse de Dario Argento de 1975, Fenêtre sur cour d’Alfred Hitchcock de 1954, Fenêtre sur cour de Jeff Bleckner de 1998, Aimez-vous Hitchcock ? de Dario Argento de 2005 et Mon oncle de Jacques Tati de 1958.

La multiplication de ces points de focus sature la façade d’information, d’indices, de preuves possibles et de fausses pistes d’éventuelles narrations, sans que le spectateur puisse en identifier une qui serait délibérée ou privilégiée. Il n’y a pas de point de vue imposé, chacun peut imaginer une fiction à partir des scènes fragmentées.
L’ensemble propose une histoire à suspens à scenarii multiples sur le thème des « voyeurs ».

À propos de Calendrier de l’Avent

Depuis 2005, l’Abbaye Saint-André — Centre d’art contemporain de Meymac participe à l’impatience qui précède les fêtes de fin d’année en invitant un artiste de notoriété internationale à réaliser pour la façade de l’ancienne abbaye un calendrier de l’Avent monumental.

Ainsi, chaque jour, à partir du 1er décembre, une fenêtre du centre d’art, transformée en caisson lumineux, s’illumine avec l’image du jour (imprimée sur une bâche aux dimensions de la fenêtre). Elle s’ajoute aux précédentes dans une progression jusqu’au 25 décembre, où les deux dernières images apparaissent. L’ensemble reste ensuite éclairé et visible par tous, tel un fanal dans la nuit, jusqu’à la mi-janvier.

Ce projet original et exceptionnel, véritable rendez-vous limousin, est rendu possible par son mode de financement : l’Abbaye Saint-André — Centre d’art contemporain de Meymac lance chaque année une souscription auprès des particuliers, entreprises ou collectivités, et les dons affluent du Limousin et de bien au-delà.

Localisation

Également dans Calendrier de l’Avent